Histoire de la pétanque

La pétanque, qui est avant tout un sport de loisir, est apparue pour la première fois en Provence, dans le petit port de La Ciotat près de Marseille.

La pétanque est une variante du jeu de boules, qui puise ses origines dans l’Égypte ancienne. Nos ancêtres utilisaient d’abord des boules en argile, puis en pierre et enfin en acier. C’est en 1850 que naît la « Lyonnaise », le premier jeu de boules à avoir obtenu le statut de sport. Peu après, le sud de la France se passionne pour le « Jeu provençal », qui simplifie les règles de la « Lyonnaise ».boules

C’est en 1910 que le Jeu provençal donne naissance à la Pétanque, lorsque Jules Hugues, dit « Lenoir », ne pouvant plus pratiquer son sport favori pour cause de rhumatismes, décida de réduire la longueur du terrain et de jouer « ped tanco » (pieds joints et fichés au sol) par opposition au Jeu provençal où le joueur doit prendre de l’élan avant de lancer sa boule.

La Fédération Française de Pétanque et de Jeu Provençal (FFPJP) est née le 31 Juillet 1945. Comportant alors 10 000 membres, elle se sépare de la FFB (Fédération Française de Boules) pour devenir une fédération à part. Elle est aujourd’hui la 4ème fédération sportive de France, et compte un total de 7200 clubs.

La pétanque s’est également répandue à l’international, tout d’abord dans les pays voisins et les anciennes colonies, puis dans d’autres pays par l’émigration de Français. La Fédération Internationale (FIPJP), est apparue le 8 mars 1958 à Marseille et recensait en 2007 un total de 558 898 licenciés répartis dans 78 pays.

Néanmoins, avec près de 314 000 licenciés, la France reste de très loin le pays recensant le plus grand nombre de joueurs. De plus, la pétanque reste particulièrement liée au sud de la France, où elle a vu le jour. Elle jouit tout de même d’une grande popularité dans les autres régions : l’Alsace, en particulier, compte près de 3000 licenciés.

La pétanque, comme tous les sports, dispose d’un vocabulaire spécifique qui s’est développé au fil du temps. Le nom même du sport a changé au fur et à mesure que celui-ci s’est développé. On retrouve aujourd’hui un vocabulaire spécialisé lié au tir, au point ou encore diverses expressions tirées du dialecte occitan.